VE.RI.TAS. Personne n'est parfait - Isabelle Fourié

Bienvenue à Harvard. Hockeyeur vedette de l'équipe universitaire, Léo est le stéréotype de l'étudiant populaire. Beau, riche et arrogant, il est le fantasme de la gent féminine et use de son charme pour obtenir ce qu'il veut. Tout semble lui sourire. Pourquoi proposer un marché des plus étranges à la belle mais glaciale Astrid ? Pourquoi accepte-t-elle de jouer sans contrepartie sa petite amie factice ?Indubitablement attirés l'un vers l'autre, cette histoire va rapidement les dépasser. Les mensonges derrière lesquels ils se cachent résisteront-ils bien longtemps ? La vérité brisera-t-elle ce lien inattendu mais si particulier qui les unit ?

Étant une adepte de Black Ink Éditions, j’ai suivi l’histoire d’Isabelle Fourié, et de VERITAS qui a gagné le concours « Black Ink University ». Le résumé plus que tentant et cette belle couverture ont fait que j’étais sûre de lire ce livre.

Astrid est admise à Harvard, c'est donc dans l'idée d'être enfin libre qu'elle quitte le vignoble familial pour Boston. Issue d’une famille très complexe, seule sa sœur Amy et sa tante la soutiennent.
Léo est lui aussi dans un climat familial compliqué. Beau gosse avec une tête bien faite, il sait (ab)usé de son charme, ce qui lui confère une réputation de tombeur.
Leur rencontre ne les laisse pas indifférents, et Léo entraîne Astrid bien malgré lui dans ses tribulations familiales. Mais Astrid n’est pas en reste, sauf que Léo ne le sait pas.

J’ai tout de suite été conquise par l’écriture de l’auteure : chaque mot, chaque phrase a son importance. Elle a su me happer dès les premiers chapitres. La fluidité du texte n’enlève en rien son intensité. La double narration permet de vraiment appréhender les situations dans leur globalité. J’ai apprécié avoir les points de vue de Léo et d’Astrid sur la même situation, leur vie et surtout connaître leurs secrets qui apportent chaque fois de nouveaux éléments, cela nous tient en haleine, et on est obligé de tourner les pages pour en savoir toujours plus.

J’ai vraiment aimé Astrid et Léo dès le départ, ainsi que certains personnages secondaires.
Astrid est une très jeune femme, elle est  un peu comme un bouton de fleur resté à l’ombre mais qui a besoin de soleil pour s’épanouir. C’est une bosseuse avec un QI certain, ce qui lui a permis d’intégrer une école prestigieuse en avance. Blessée par la vie et sentimentalement handicapée, elle se pense faible mais c’est une vraie guerrière dans l’âme ( bon, en vrai aussi grâce à son garde du corps Yaël, Léo le découvre d’ailleurs très rapidement, et j’ai adoré ce passage). Elle ne sait pas toujours comment comprendre ses sentiments, puisqu’elle ne veut plus en avoir, c’est une source d’angoisse pour elle.
Cela est sans compter sur sa sœur Amy qui est sa confidente. Ensemble, elles ont appris très jeunes à faire front commun face à une grand-mère tyrannique, et à déjouer les complots politico-familiaux. 

Sa coloc Hannah est aussi une force pour Astrid, c’est une survivante et elle a su tirer parti de cela. Elle rayonne et prend Astrid sous son aile, pour lui montrer comment conquérir sa vie en dehors des études. Hannah est vraiment la copine idéale et j’ai vraiment aimé leur duo.

Puis il y a Léo... ce n’est pas facile de vous le décrire sans trop en dévoiler car j’ai vraiment aimé le découvrir au fil des pages. Dès sa rencontre avec Astrid, il m’a plu, ce beau mec arrogant car il sait qu’il plait, mais qui n’est pas que beau et qui en a dans le crâne. Lui aussi est issu d'une famille dysfonctionnelle, et a une grand-mère dirigiste et manipulatrice. Étant d’une famille connue et reconnue, tout le monde connait Montgomery, enfin tout le monde connaît de lui ce qu’il montre au monde. Mais c’est un jeune homme bon qui lui aussi découvre les sentiments amoureux, et ce n’est pas simple quand on ne veut pas les accepter.
Leurs joutes verbales et leurs connivences en fond un couple ultra attachant. Leur histoire familiale complexe et les secrets dans lesquels ils se drapent sont aussi bien leurs faiblesses que leurs forces.

L’auteure décrit avec brio les relations et la découverte des sentiments aussi simples que complexes tel que l’amour, l’amitié et la trahison. Elle aborde le sujet de la confiance et l’acceptation de soi avec justesse et simplicité, tout cela sous le couvert des intrigues et secrets familiaux qui apportent de la texture et de la matière à ce qui aurait pu être une banale romance universitaire. L'humour n'est pas en reste, et c'est vraiment très agréable et rafraichissant.

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment adoré ce livre, si vous avez envie de lire une très belle histoire qui change, alors foncez!

Isabelle, surtout ne doutez pas de vous, vous êtes faites pour écrire et j’aurai plaisir à vous suivre et à vous lire à nouveau.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Isabelle Fourié (mardi, 09 juillet 2019 19:07)

    Un immense merci pour cette chronique magnifique et si juste. Écrire est une évidence, se faire publier est un long chemin sur lequel j'espère bientôt vous recroiser.

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017 

compteur pour site