Love crescendo - Tillie Cole

Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines, les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste. Jusqu’à la fille dans la robe violette. 
  
Ce soir-là, Bonnie est venue voir l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion. Son verdict tombe, implacable  : la musique de Cromwell n’a plus d’âme. 
  
Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre. Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps. 
  
Alors, quand le destin les force à travailler ensemble, leur attirance mutuelle les rapproche, leurs sentiments se font plus forts. Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur, jour après jour, leur amour va crescendo…
Il y a des livres qui m'attirent par leurs résumés, par leurs couvertures...Et d'autres où juste le nom de l'auteur suffit à me donner envie. Tillie Cole fait partie de cette catégorie.
Dans Love Crescendo, on fait la rencontre de Cromwell Dean. C'est un DJ réputé en Europe. Lors d'un set en Angleterre, il aperçoit une personne immobile dans la foule, ce qui l'interpelle. Il croise le regard de cette jeune femme à la robe violette juste avant qu'elle ne disparaisse. Il la recroise sur la plage plus tard dans la nuit le temps qu'elle lui dise que sa musique n'a pas d'âme. Et leurs chemins se séparent...avant de se recroiser outre-Atlantique.
Cromwell est un personnage sombre, qui vit dans ses ténèbres. Il ne laisse personne l'approcher. A tel point qu'en tant que lectrice, j'ai ressenti cette distance, je n'ai pas pu m'attacher à lui facilement. Il m'a fallu du temps, le temps que son personnage accepte de fissurer sa carapace. Et il n'a pu y arriver que grâce à la patience et la passion de la musique de Bonnie. Bonnie, la fille à la robe violette qui étudie dans la même université que lui. 
Je me suis vite attachée à Bonnie. Elle est douce et toujours présente pour ceux qu'elle aime, surtout pour Easton, son frère. Mais elle est avant tout déterminée à atteindre son objectif et ne laissera personne, pas même Cromwell pour qui son cœur se réveille, s'interposer entre son amour de la musique et elle. 
Ce livre est surprenant. Les pages sont blanches et encrées de caractères noirs, mais j'y ai vu tellement de couleurs! C'est difficile à expliquer mais je pense que ceux qui l'ont lu comprennent. La particularité de Cromwell y est pour beaucoup. Le titre est Love Crescendo et en effet, le roman monte crescendo en couleurs. Au départ sombre, la couleur s'immisce par touche, par flash, pour devenir de plus en plus présente et lumineuse. Ce n'est pas l'histoire d'amour qui rend ce livre beau, même si elle est touchante, c'est vraiment cette communion du récit et des couleurs utilisées. Je serais capable de vous résumé tout le roman en couleurs sans utiliser un seul autre mot. C'est assez exceptionnel.
Tillie Cole a un véritable don pour écrire des romans qui vous emportent loin de votre quotidien, qui se démarquent de toutes vos autres lectures. Des romans qu'on oublie pas. 
J'ai pu voir certains avis qui le comparent à Mille baisers pour un garçon. Alors, effectivement si on compare avec la série des Hades Hangmen, oui, on est plus proche, mais je trouve que le sens du roman, le message de l'auteur me semblent différents. Oui, des larmes ont coulé, mais c'est surtout l'histoire d'un homme qui va remettre de la couleur dans sa vie grâce à une femme d'une rare luminosité.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017 

compteur pour site