Sentiments clandestins, Sentiments d'urgence #2 - Anna Wayne

Ne jamais dépendre d’un homme  : Alexandra s’est fait cette promesse après avoir vu sa mère détruite par un amour malheureux. De toute façon, entre son travail à l’hôpital de Boston et ses amies, la jeune femme n’a pas le temps pour une relation sérieuse. 
Un soir, au bar d’un hôtel, elle rencontre Grayson. Regard bleu acier, voix grave, air ténébreux... l’attirance est immédiate. Mais, contre toute attente, il refuse ses avances, même pour une nuit sans conséquences. 
Des mois plus tard, Alexandra n’a pas oublié ce bel inconnu quand leurs chemins se croisent à nouveau, cette fois dans le cadre professionnel. Le désir brûle toujours intensément et il est réciproque. Mais Grayson est un homme qui a beaucoup trop de secrets et Alexandra a tout à perdre avec cette relation qui risque de devenir incontrôlable…
C'est toujours un plaisir de retrouver la plume d'Anna Wayne. Et comme tous ses autres romans, j'ai dévoré Sentiments clandestins. Je ne sais pas quel est son secret mais elle crée à chaque fois cette frénésie qui m'empêche de reposer mon livre avant de lire le mot FIN.
Sentiments clandestins est la suite de Sentiments d'urgence. Dans le premier tome, on avait suivi la romance d'Alyssa, notre belle urgentiste de l'hôpital de Boston, avec le charismatique Asher.
Dans ce nouvel opus, place à Alexandra, notre pédiatre pétillante et sexy. Son seul mot d'ordre : que des relations sans lendemain. Cela fait des années qu'elle s'y tient avec succès et sans difficulté. Mais parfois, il suffit d'un geste, d'une voix, pour que tout votre univers bascule. Et ce big bang a un nom : Grayson.
J'avais adoré le personnage d'Alexandra dès le premier tome pour sa fraîcheur, son audace et son naturel. C'est une femme forte comme je les aime dans mes lectures. Ce roman m'a permis de découvrir une autre facette de sa personnalité : la fragilité. Bien que je ne m'y attendais pas, cela ne l'a rendue que plus attachante. Elle est toujours difficile de faire fi de son histoire personnelle. Les blessures du passé restent ancrées en nous malgré tout, et Alexandra en est le parfait exemple.
Concernant Grayson, je l'ai trouvé sexy bien sûr mais ce n'est finalement pas ce qui le définit le mieux. C'est son côté déterminé et sûr de lui qui m'a le plus séduite. Il est prêt à changer son monde pour elle et ce depuis le premier regard. Il est le premier surpris et pourtant il assume pleinement ce qui lui arrive. Il a vraiment la tête sur les épaules, ce qui fait de lui un homme solide et rassurant. J'ai émis quelques réserves au début sur l'apparition précipitée de ses sentiments mais ça l'est toujours lors d'un coup de foudre.
Comme toujours dans les romans d'Anna Wayne, l'entourage est très présent et a beaucoup d'importance, tant la famille de sang que de cœur. J'aime ces liens indéfectibles qui soudent entre eux des êtres parfois si différents.
La double narration est celle de prédilection de l'auteure et elle la manie à la perfection. On en apprend davantage sur quelqu'un par ses ressentis que par ses mots, avoir le point de vue de nos protagonistes enrichit donc leur histoire. 
Concernant l'intrigue, je me suis fait surprendre par cet ultime rebondissement. C'était tellement prévisible pour moi que je suis restée interdite, ce que j'adore dans mes lectures.
Anna Wayne a les mêmes goûts musicaux que moi alors ses playlists sont toujours un réel bonheur. Celle-ci ne fait pas exception et je l'ai déjà créé sur mon appli de streaming musical.
Ma seule déception est de savoir que je vais devoir à nouveau attendre plusieurs mois pour retrouver la plume d'Anna Wayne et les drôles de dames de l'hôpital de Boston. Mais je suis surtout très impatiente de voir le sort que l'auteure a réservé à Emily... j'ai une irrépressible envie de manger du poulpe. Pas vous?

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017 

compteur pour site