Pour Me Sauver - Kalypso Caldin

L'amour est une fuite

Depuis le drame qui l'a plongée dans le coma pour trois mois lorsqu'elle avait quinze ans, Sydney Blair a besoin d'aller toujours plus loin pour se sentir vivante. Adepte de la course à pied, cachant sa fragilité derrière une façade d'exubérance, elle enchaîne les paris avec les garçons pour tenter de ranimer ses sentiments.

Sa dernière cible, c'est Nojan Saïdi, ténébreux biker qui fréquente la même université qu'elle. Sydney est bien décidée à le faire tomber dans ses filets en un mois. Mais ce qu'elle ignore, c'est que Nojan lui aussi est marqué par la vie. Et que s'il pousse sa moto à une telle vitesse, c'est peut-être pour laisser derrière lui un passé tout aussi tragique que le sien...


Un grand merci à Hugo New Romance pour ce sp. J’avais lu à Sang et à Crocs de  Kalypso Caldin, et pouvoir lire une auteure dans un genre différent est toujours une expérience que j’apprécie.

Sydney est arrivée il y a peu à Lexington pour vivre chez son père et sa nouvelle belle mère. Elle connaît peu de monde, et ne côtoie que « Violette ».
Quand elle voit Nojan, elle sait que ce sera lui, mais lui n'est pas de cet avis! Les relations, il n’en veut plus, et surtout il ne veut pas jouer le jeu de Sydney. Peu importe ce ne sera qu’un défi de plus pour Elle.

 Nous sommes ici en présence de deux êtres, deux âmes avec des envies émotionnelles qui s’opposent et pourtant qui s’accordent si bien.
Sydney est une jeune femme forte et fragile à la fois, elle sait ce qu’elle veut et fait en sorte de l’obtenir, peu importe les sentiments des autres. Elle, elle n’en n’a plus et pense ne plus pouvoir en avoir. Alors, pour cela elle pousse son corps à sa limite, pour ressentir des sensations, pour être vivante. Et elle fait pareil avec ses émotions mais ses choix ne sont pas toujours à bon escient. Elle utilise un humour second degré comme parade et carapace, son goût très prononcé pour les mignonneries comme les petits chats, et cet humour décalé dans certaines situations en font une jeune femme très attachante, ou devrais je dire "attachiante" plutôt. On a autant envie de la cajoler que de la secouer.

Alors, quand elle prend Nojan dans ses filets, j’ai eu envie de le protéger, mais il se débrouille bien tout seul, ce « biker » taciturne qui s’enferme dans son monde. J’ai autant eu envie de découvrir ce qu’il cachait sous sa carapace que Sydney. Ayant vécu une terrible épreuve, il a fait le choix de s’enfoncer dans le déni pour ne plus ressentir afin de ne plus souffrir, mais cela ne fonctionne pas comme cela. Sa force de caractère fait qu’il tient le coup, jusqu’à ce que Sydney arrive et commence à gratter le vernis.
Leur duo formé à base de pari, de défi l’un pour ressentir l’autre pour ne plus ressentir est fort et profond. Chacun sauve l’autre mais surtout se sauve en même temps, et je ne parle pas de fuite, même si l’un comme l’autre fuit à leur façon.
Ce sont des êtres esseulés mais qui ne sont pas seuls, leurs amis, leur famille sont là pour eux, malgré leur comportement que peu peuvent comprendre.

L’auteure a su faire passer un maelström d’émotions au fil des mots et des pages que l’on tourne sans s'en rendre compte. L’écriture est fluide. J’ai ri, j’ai aimé, j’ai pleuré, j’ai eu envie de les cajoler autant que de les houspiller.
Je vous conseille ce livre qui parle de sentiments, d’émotion, de deuil, d’amour et d’amitié, le tout sous couvert d’un humour potache.
Pour vous mettre dans l'ambiance : qu’est ce qui est jaune et qui court très vite?

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017 

compteur pour site