La Reine Courtisane - Anna Triss

Après des siècles de paix, les quatre Éléments-Clans de l’île Symbiose se livrent une guerre sans merci. Sylvan, le jeune roi Falune, guerrier cruel et impitoyable capable de contrôler la magie de Feu, asservit les trois autres royaumes de Symbiose en semant la mort et la terreur sur son passage.

Je suis la reine Alena du Clan Gelane affilié à la magie de l'Eau. J'ai été capturée par mon pire ennemi lors du siège de ma cité. Je connais déjà le sort funeste qui m'attend ce soir. Comme les princesses des deux autres Éléments-Clans qui m'ont précédée, je suis destinée à devenir la nouvelle épouse du tyran Sylvan.

Et demain à l'aube... Je serai exécutée.

Mais reine ou esclave, je reste avant tout une Gelane. Je ferai honneur à notre devise ancestrale.

"Face à son ennemi, un Gelane ne verse aucune larme, et jamais il ne renonce à brandir ses armes."

 

Depuis que j’ai découvert la plume d’Anna Triss, je suis fan de ses écrits. Il allait donc de soi que je lise son premier fantasy publié.
Je viens de le terminer et je vous livre mon ressenti, chargé de toutes ces émotions qu’elle a su instiller en moi, mon cœur en est encore tout chamallow.
Symbiose est une île où les 4 éléments vivaient en paix. Mais Alena, Reine Gelane, a été capturée par son pire ennemi : Sylvan, le Roi Falune. Ce roi tyrannique a déjà enlevé, épousé et décapité les princesses des deux autres royaumes. Il ne reste qu’elle pour faire face à cet ennemi, et même si elle est en position de faiblesse, jamais elle ne s’abaissera au rôle de victime qu’il lui impose.
Encore une fois, Anna Triss nous emporte dès les premières pages de son roman. Nous partons donc pour Symbiose, cette île où les 4 éléments (Eau, Feu, Terre et Air) répartis en clan, vivaient en harmonie. Elle a su me captiver avec des décors époustouflants, une intrigue qui ne laisse pas de répit, mais surtout une romance comme on en lit peu. Elle nous fait vivre un ascenseur émotionnel intense, vous savez ces moments où vous ne pouvez plus respirer, votre cœur s’arrête, tout votre être se met en suspend, vous ne savez plus si vous voulez lire la suite, ou faire une pause pour vous remettre. C’est intense, vibrant, rageant, vous ne pouvez pas rester insensible face à ces mots maniés avec brio. Il est difficile de vous en parler sans risquer de spolier mais sachez que de la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas, et surtout que les apparences sont trompeuses.
Alena est une femme forte et fragile à la fois, c’est une héroïne façon Anna Triss, qui fait preuve d’une abnégation sans pareil. J’ai tout de suite aimé son esprit ouvert, sa douceur, mais surtout cette force tranquille que l’on découvre au fil des pages.
Sylvan est un homme en colère, beau comme un dieu, et qui laisse entrevoir quelques failles dans son armure de Roi. Je ne peux vous en dire plus mais sachez que j’ai d’ores et déjà réservé une séance de balnéothérapie avec lui.
Anna nous présente un héros haut en couleur, un homme « michoco » dur et fondant. J’ai d’ailleurs vraiment apprécié la deuxième partie du livre lorsque nous avons aussi son point de vue.
Mais ce livre c’est aussi l’histoire de 5 clans, avec de nombreux personnages ayant une place prépondérante chacun leur tour, j’ai apprécié de pouvoir découvrir quelques bribes de l’histoire de la Guilde des ombres (un des autres trésors de l’auteure).
Les pouvoirs de Gaïa sont méticuleusement développé d’une façon propre à ce monde fantastique. 
Si vous avez envie d’une sublime romance sous couvert d’une intrigue entraînante, pleine d’émotions, de pouvoirs « magiques », alors n’hésitez plus.
Pour moi, Anna Triss est une conteuse née, une de celles qui vous emportent par delà les mondes grâce à ses mots.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Nombre de visites depuis le 1er Octobre 2017 

compteur pour site